Filtres



Img
Aurore

10 - le bouillon blanc

Img
10 - le bouillon blanc
Plus d'info ...
Aurore
02-12-2022
Bonjour les amoureux de nature !

Verbascum thapsus ou bouillon blanc, cierge de Notre Dame, molène, herbe de Saint-Fiacre (qui était apparemment le patron des jardiniers).
Grande plante bisannuelle de la famille des Scrofulariacées, comme le budleia ou le muflier de vos jardins. Ses fleurs sont jaunes, en épi et ses larges feuilles sont duveteuses, laineuses, blanchâtres. Elle peut atteindre 2m et son épi était utilisé par les anciens comme torche ou chandelle. Elle a besoin d’espace, c’est pourquoi, quand on la voit, elle est souvent isolée ou en petit groupe de quelques individus.

Cette plante est originaire d’Europe centrale et d’Asie occidentale. On la retrouve fréquemment dans les coupes forestières, les rocailles, les chemins de fer, les dunes, dans des terrains bien drainés.
Img

Elle fait partie des 7 plantes pectorales, qui soignent donc, vous l’aurez compris, tout ce qui est maladies des poumons, entre autres. Pour info, les 6 autres plantes pectorales sont :
• Le coquelicot
• Le pied-de-chat
• Le tussilage
• La violette
• La mauve
• La guimauve

Elles peuvent s’utiliser seules ou en mélange.
Sainte-Hildegarde de Bingen la préconisait d’ailleurs pour guérir les enrouements.
Le bouillon blanc fait merveille dans toutes les inflammations de poitrine en général.
Dès le 16è S, le bouillon blanc a été utilisé comme traitement de la tuberculose en Europe. En effet, on a découvert plus tard que cette plante a des propriétés expectorantes et anti-bactériennes.

On fait une infusion de 20 à 30 gr de fleurs par litre d’eau bouillante et on fait infuser 10 minutes. Et on pourrait utiliser du thym en plus, dans cette infusion …
Boire chaud entre les repas et le soir, au coucher. On peut même se gargariser avec cette tisane pour soulager ses maux de gorge !
Cette infusion est calmante, la plante étant légèrement narcotique.

La même infusion peut servir pour se soigner les intestins (diarrhée ou constipation).
Petite précaution quand même : pensez à filtrer votre tisane à travers un linge, les fleurs et les feuilles contiennent des poils qui peuvent irriter !
Donc, là faudrait voir à ne pas utiliser les grandes feuilles du bouillon blanc comme papier toilette si vous êtes en mode « survie » dans la nature.
Par contre, on l’a vu, les feuilles de la grande bardane peuvent être employées.
Img

En interne, l’infusion et la teinture-mère de la racine de la molène peuvent aider à soulager les articulations et le rhumatisme.

Autre particularité de la plante :
Elle peut aussi se fumer !
En effet, la feuille de bouillon blanc a été longtemps utilisée comme substitut du tabac. Ceux qui veulent arrêter de fumer d'une manière progressive peuvent couper leur tabac avec de la feuille pas trop sèche de bouillon blanc coupée finement.
En usage externe maintenant, grâce au mucilage qu’il contient, le bouillon blanc est utilisé contre toutes les inflammations externes, hémorroïdes, furoncles et brûlures.
Alors, pour ça, faites une décoction de 30 à 60gr de feuilles par litre d’eau, que vous employez en lavage, lotion ou en bain de siège (une autre façon de prendre les bienfaits de la plante).

Un cataplasme de fleurs cuites dans du lait résorbe les furoncles, panaris et abcès.
José Titeux, dans ses fiches vertes, nous dit que jadis, nombreux étaient les agriculteurs qui faisaient boire de l’infusion de bouillon blanc au bétail pour le guérir d’affections pulmonaires !
Quoi qu’il en soit, on referme ici la page d’exploration de cette plante qui a soigné bien des humains et des animaux au fil du temps. Quand vous la rencontrerez au hasard de vos promenades, essayez d’en récolter quelques graines que vous planterez dans votre jardin.
La fois prochaine, on partira à la rencontre du bouleau ; il y aura aussi des choses à en dire…

Récoltez bien, récoltez malin !
Retrouvez les plantes chaque semaine sur laptiteradio.be. A bientôt !

Img
Aurore

09 - le bleuet

Img
09 - le bleuet
Plus d'info ...
Aurore
25-11-2022
Bonjour les amoureux de nature !

Centaurea cyanus ou bleuet des champs, de la famille des Astéracées. C’est une plante d’été annuelle, originaire d’Asie, 60 cm de hauteur, feuilles étroites et aux fleurs bleues groupées en capitules.
Elle est messicole (ça veut dire habitant des moissons, comme le coquelicot), devenue assez rare par l’utilisation intensive des herbicides.

De temps en temps, vous en rencontrerez encore au bord d’un champ, admirez-la : comme elle est belle !… Le bleuet était jadis considéré pourtant comme l’ennemi du faucheur à la main et dans certains pays d’ailleurs, on l’appelle « hurtsickle » qui veut dire brise-faucille.
Le bleuet aurait été utilisé par le centaure Chiron après avoir été blessé par Hercule. D’où son nom latin « centaurea ».
Son nom vernaculaire est « casse-lunettes », très explicite quand on regarde ses propriétés pour soigner notamment les yeux fatigués.


Img

En usage externe :
Si vos yeux sont irrités, fatigués ou en cas de conjonctivite, faites une décoction avec 30 gr de fleurs séchées par litre d’eau, vous vous baignerez les yeux en utilisant des petits ronds en coton imbibés de cette eau tiédie. Préparez-en de petites quantités à la fois, cette préparation s’utilise fraîche. Les fleurs et les petites feuilles se sèchent à l’ombre en couches très minces.

Le bleuet était utilisé pour soigner les yeux bleus. Les feuilles de plantain étaient utilisées pour soigner les yeux bruns. Mais on peut très bien mélanger les deux plantes.
Le jus de la plante appliqué frais soude aussi les blessures.

En usage interne, le thé de bleuet peut soigner la gravelle, les rhumatismes et les colites néphrétiques, traite la constipation, soigne les aphtes dans la bouche, détoxifie le foie et aide en cas de stress ou d’anxiété. Car ses propriétés sont calmantes, anti-inflammatoires, émollientes, dépuratives et diurétiques.
Petit aparté : en fait, toutes les tisanes de plantes sont d’office diurétiques, vu qu’on les boit avec de l’eau chaude.

Fraîches, les fleurs sont utilisées dans les salades et ont un petit goût de concombre. Les pétales peuvent être ajoutés dans la pâte des muffins et c’est super joli à voir.
La fleur contient un pigment bleu qui a autrefois servi à produire de l’encre.

Le bleuet est devenu l’emblème national de l’Estonie en 1968.
En 2020, une bière aux fleurs de bleuet a été élaborée en France. Elle s’appelle « l a marraine de guerre ». Autrefois, on a fabriqué une bière antirhumatismale, dont voici la recette toute simple :
Faire macérer 25 gr de fleurs séchées réduites en poudre dans un litre de bière. Après quelques jours, la boisson était prête et on en buvait un verre avant les repas. Voilà pour le bleuet.

La fois prochaine, je vous parlerai du bouillon blanc, hé oui, c’est encore une plante mais elle n’est ni blanche, ni utilisée dans les bouillons ! 

Récoltez bien, récoltez malin !
Retrouvez les plantes chaque semaine sur laptiteradio.be. A bientôt !

Img
Aurore

08 - la bardane

Img
08 - la bardane
Plus d'info ...
Aurore
11-11-2022
Bonjour les amoureux de nature !

Arctium lappa, de la famille des Astéracées ou Composées, la bardane est une grande plante bisannuelle herbacée de l’été, pouvant atteindre parfois jusqu’à 2 m. Elle est bio-indicatrice d’un sol qui a une grosse activité biologique, donc un sol bon pour la culture ! Elle est constituée de très grandes feuilles qui rappellent celles de la rhubarbe.
Mais ses feuilles sont toutes douces et duveteuses et peuvent remplacer le papier toilette si un jour vous êtes en mode « survie » dans la forêt !

Sa tige est longue et ses fleurs violettes (des capitules) sont regroupées en corymbes. Ses fleurs aux multiples crochets ont d’ailleurs inspiré l’inventeur suisse du Velcro (velours/crochet) et s’accrochent facilement aux cheveux des filles ou aux barbes des garçons !
Grâce à cette particularité, les animaux la transportent sur leur pelage et la disséminent un peu partout. Elle pousse le long des chemins, dans les terrains vagues et les bois clairs dans pratiquement toute l’Europe et en Asie, sauf dans le bassin méditerranéen.
Img

On l’appelle « herbe aux teigneux, plaque-madame, pûpû à Namur ou oreille-de-géant ».
La petite bardane (lappa minor) a les mêmes propriétés.

Très populaire au XVè S, elle aurait guéri Henri III d’une maladie de peau car elle est dotée d’un antibiotique agissant sur le staphylocoque.
Pour ça, elle est intéressante dans le traitement de l’acné, de l'eczéma ou du psoriasis. On peut la prendre en interne ou en externe.

Faites une décoction de racines fraîches et de feuilles fraîches, (en effet, la bardane s’exprime mieux quand elle est utilisée fraîche), 50 gr pour 1 litre d’eau.
Prenez 3 ou 4 tasses par jour. Avec la même décoction, appliquez des compresses en externe.
(On aura pris soin de récolter la racine à l’automne de la première année ou au printemps de la seconde avant que la tige principale ne se forme.)

Traditionnellement, les herboristes utilisaient la plante (surtout sa racine), car la bardane est une dépurative du foie et du sang, de la vésicule biliaire et des reins.
Utile en cas de rhumatismes, arthrite, furoncles, cystites, paresse du foie, diabète, chute de cheveux, …
Pour la lotion capillaire justement, faites une décoction de 15 gr de feuilles et racines fraîches hachées pour un litre d’eau, mélangez avec la même quantité de vinaigre de vin et frictionnez le cuir chevelu avec cette préparation matin et soir.

Vénus règne sur cette plante aussi car les sages-femmes l’utilisaient pour assurer une grossesse heureuse et un fœtus en bonne santé et bien placé.
Petite précision que je fais tant que vous êtes là, près de moi, si vous remarquez un jour qu’une plante ne vous convient pas quand vous l’utilisez, et bien choisissez-en une autre qui, à propriétés égales, vous conviendra mieux ; nous avons tous un métabolisme différent, ce qui ne nous permet pas de faire des règles applicables à tous.
Img

En cuisine, elle a un petit goût d’artichaut ;
les jeunes tiges se pèlent et se préparent comme les asperges ou les bettes. Faites bouillir les parties de la plante pour en extraire l’amertume.
La racine se mange comme les salsifis.
Cette belle sauvage est un légume oublié.

Les feuilles sont tellement énormes que vous pouvez en emballer des tartines, du beurre ou du fromage !
En Angleterre, on fait encore une boisson gazeuse avec la racine de bardane et de pissenlit. J’aimerais bien en goûter un jour, d’ailleurs …
Au jardin, elle est intéressante, cette bardane : son purin de feuilles est reminéralisant et sa décoction de racine a un côté insectifuge.
Ayez-en un pied dans votre jardin et chouchoutez-la, elle peut vous rendre de grands services…

La fois prochaine, on partira dans les tons bleus. Récoltez bien, récoltez malin !

Retrouvez les plantes chaque semaine sur laptiteradio.be. A bientôt

Img
Aurore

07 - l'aubepine

Img
07 - l'aubepine
Plus d'info ...
Aurore
04-11-2022
Bonjour les amoureux de nature !

Je suis sûre que vous avez déjà rencontré cet arbuste pas loin de chez vous, sur le bord des chemins, entourant les champs, s’épanouissant en solitaire ou avec d’autres essences d’arbres.
L’aubépine est un arbuste épineux à fleurs blanches qui peut vivre jusqu’à 500 ans, de la famille des Rosacées comme les rosiers ou les sorbiers, qui s’épanouit en avril-mai dans toutes les régions de l’hémisphère nord et dont les fruits (qu’on appelle « cenelles ») sont rouges en automne.
Crataegus laevigata est parfois confondu avec Crataegus monogyna (aubépine à un style) qui a des feuilles nettement et profondément lobées, presque jusque la nervure centrale. Sa fleur contient un style (l’organe reproducteur central), son fruit rouge renferme un seul noyau.

Crataegus laevigata (aubépine à deux styles), quant à lui, se distingue par des rameaux étalés, une feuille presque entière (3 lobes peu prononcés au sommet). Sa fleur contient 2 ou 3 styles, son fruit rouge deux noyaux. Et son tronc rainuré est caractéristique. Voilà comment on peut les différencier.
Petite particularité : les haies de monogyna, quand elles sont négligées, constituent malheureusement un foyer propice à l’agent du feu bactérien du poirier, maladie tellement redoutée des fruiticulteurs.
Récolter les fleurs en boutons, c’est important ! En effet, les pétales sont tellement fragiles une fois la fleur ouverte que vous allez en perdre beaucoup et ce serait dommage.
Img

Les fruits (l’enveloppe en particulier) ont aussi des propriétés médicinales moins prononcées que les fleurs mais sont comestibles en plus, quoiqu’un peu farineux en bouche.
Cette plante soutient le cœur tout en douceur et sur le long terme, elle peut être prise pendant des mois sans interruption. Pour vous dire que la plante est douce, tant pour les adultes que pour les enfants.
Néanmoins, en cas de problème cardiaque, consultez d’abord votre médecin, je le répète et le répépète.
Donc, c’est une plante qui soutient l’organe « cœur » (insomnies, angoisses, palpitations, hypertension, …) mais aussi le cœur « émotionnel » (le cœur brisé par les événements de la vie).

Tonique cardiaque, vasodilatateur, relaxant, antioxydant, … voilà quelques atouts.
Elle détend et dilate les artères coronaires, augmentant le flux sanguin et aide le cœur en le fatiguant moins. Par ses antioxydants, elle réduit aussi les risques de dégénérescence des vaisseaux sanguins.
Elle est efficace pour la régularisation de la tension artérielle, en cas d’hypo ou d’hypertension.
Elle stimule l’irrigation du cerveau et améliore de ce fait la mémoire. Ici elle peut être associée avec le ginkgo biloba.

Dans le guide Kosch aux éditions Nathan, « Quelle est donc cette plante médicinale ? », il est écrit que fleurs et fruits sont employés en médecine populaire contre l’obésité.
Pour vous soigner, prenez 10 à 20 gr de sommités fleuries sèches par litre d’eau bouillante. Laissez infuser 10 minutes max et buvez-en 2 à 3 tasses par jour, dont une au moment de vous coucher.
Vous pouvez aussi facilement en faire une teinture ; faites macérer une semaine une tasse de fleurs dans deux tasses d’eau-de-vie. Pendant 15 jours, diluez-en une cuillère à café dans un peu d’eau avant les grands repas.
Pour calmer le système nerveux, une cuillère à café de cette teinture avant de vous coucher.
Pour exploiter au maximum les bienfaits des fleurs d’aubépine, intégrez quelques cenelles dans vos préparations, ce sera complémentaire.

A savoir que l’aubépine se mange aussi ; nos grands-parents en mangeaient les feuilles au printemps. En effet, elles ont un goût de noix assez plaisant et peuvent être incorporées dans les salades !
Si vous sculptez le bois, vous remarquerez une matière bien dure et un joli grain.
Si vous êtes jardinier, vous pourrez vous en servir pour greffer des arbres de sa famille (pommiers et poiriers).
Img

Réservez donc un endroit dans votre jardin où vous laisserez pousser cet arbuste volontaire et si bien de chez nous…

Voili voilou, on est arrivé à la fin des plantes commençant par la lettre A. La fois prochaine, on passe à la lettre « B » de mon abécédaire des plantes utiles pour notre santé…

Récoltez bien, récoltez malin !
Retrouvez les plantes chaque semaine sur laptiteradio.be. A bientôt !


Img
Aurore

06 - l'asperule odorante

Img
06 - l'asperule odorante
Plus d'info ...
Aurore
29-10-2022
Bonjour les amoureux de nature !

Asperula odorata ou Galium odoratum, de la famille des Rubiacées, comme le gardénia, le caféier ou tout simplement, la famille des gaillets (le gaillet gratteron est la petite liane qui s’accroche sur les vêtements, vous voyez ce que je veux dire ? Qui ne s’est pas déjà amusé à le plaquer sur les vêtements … des autres, hein ?)
On l’appelle aussi « le petit muguet » et elle pousse dans les forêts en mai, dans les lieux humides. Elle aime particulièrement la compagnie des hêtres. Elle fait 10 à 30 cm.
C’est une plante vivace à tige quadrangulaire et à fleurs blanches, en forme de croix. Ses feuilles – et c’est assez remarquable – sont placées en étoile de 6 à 8 branches autour de la tige. On utilise ses parties aériennes. De grâce, n’arrachez pas la plante quand vous la récolterez mais utilisez plutôt des ciseaux. Quand elle est fraîche, elle ne sent rien, c’est une fois séchée qu’elle libère cette bonne odeur d’herbe coupée, c’est la molécule qu’on appelle « coumarine » qui lui donne cette bonne odeur.

On l’a appelée « hépatique » aussi à cause de l’usage qu’on en a fait dans la jaunisse et les engorgements du foie.
Elle est précieuse dans le traitement des phlébites, varices et des insomnies. A prendre en petites cures de quelques jours, pas plus.
Attention quand même ! Ingérée en trop grosses quantités et de façon répétée, elle peut déclencher des hémorragies internes. Donc, réflexe : ne pas utiliser si on prend déjà des anti-coagulants ni pendant la grossesse.
Img

Par contre, sans aucune modération, vous pouvez en faire des petits sachets d’aspérule séchée, intercalés dans vos piles de vêtements, cela aidera à chasser les mites et donnera une bonne odeur dans vos armoires.
Mais voici l’histoire d’une boisson célèbre, plus particulièrement dans la région d’Arlon : le Maitrank !
A l’origine, le Maitrank était une boisson ancestrale, concoctée par des moines de l’abbaye de Prüm en Allemagne. Il était au départ, une boisson-remède.
En effet, en feuilletant le « Livre des plantes médicinales et vénéneuses de France » de Paul Fournier que l’on peut consulter à l’abbaye d’Orval dans leur bibliothèque (soit dit en passant), on découvre que le Maitrank est mentionné pour la première fois par le moine Wandalbert de Prüm en 854.
Les moines buvaient la macération de cette plante au printemps, pour chasser les toxines de l’hiver.

La Royale Confrérie du Maitrank en parle sur son site : je les cite :
« L’aspérule, prise en tisane après avoir laissé infuser 30 à 50 gr de plante sèche par litre pendant au maximum 10 minutes pour éviter l’amertume, garantissait « un effet diurétique, sudorifique, calmant, antinévralgique, dissolvant et détergent, antiseptique des voies urinaires, tonique, astringent et digestif. »
Aussi convenait-il de l’administrer en cas « d’insomnies des enfants et des vieillards, de digestion difficile, de névralgies, de migraines, de vertiges, de sentiments d’angoisse, de mélancolie, de neurasthénie, d’hystérie, de gravelle, de jaunisse, d’engorgements du foie et de la rate, d’hydropisie, de palpitations, d’oppression et de douleurs abdominales… ».
Ca en fait, des vertus pour une seule plante…

Ceci pour vous parler de la préparation du Maitrank, comment le réaliser ? On en parle sur le site de la ville d’Arlon :
On cueille l’aspérule fin avril, impérativement avant la floraison, pour la mettre à macérer dans du vin blanc de la Moselle luxembourgeoise – le plus souvent de l’Elbling, moi je l’ai fait avec du Rivaner et même du vin rosé.
1 litre d'Elbling
15 brins d'aspérules odorantes, fanées (c’est important)
7 morceaux de sucre
1 verre de Cognac
1 verre de porto blanc (facultatif)
quelques feuilles de cassis
1 bâton de cannelle
1 orange en tranches bio, cela va sans dire.
 Laissez macérer le tout un jour et une nuit avant de filtrer.
Traditionnellement, la macération se fait dans un grand pot de grès durant 48 h. Remuer de temps à autre pour assurer l'homogénéité du breuvage. Filtrer en remettant en bouteille et servir bien frais avec une rondelle d'orange.

Petit truc supplémentaire : récupérez les rondelles d’orange et faites-en une marmelade.
Img

La fois prochaine, je vous parlerai d’un arbuste aux fleurs blanches, précieux pour le cœur et qu’on rencontre encore assez souvent dans nos campagnes : l’aubépine…
Récoltez bien, récoltez malin !
Retrouvez les plantes chaque semaine sur laptiteradio.be.
A bientôt !


Img
Aurore

05 - l'angélique

Img
05 - l'angélique
Aurore
13-10-2022
Img
Aurore

L'alliaire officinale

Img
04 - L'alliaire officinale
Plus d'info ...
Aurore
10-10-2022
Bonjour les amoureux de nature !

(Alliara petiolata)

Cette plante nous offre de jolies fleurs blanches, 4 pétales, réunies en petits bouquets. Plante bisannuelle. Anciennement Crucifères (fleurs en forme de croix). C’est une plante des bois ombragés.

Les feuilles froissées sentent un peu l’ail et goûtent un peu l’ail et le chou en même temps car famille des Brassicacées, des moutardes ! Les Anglais l’appellent d’ailleurs " garlic mustard ". Fleurit au printemps et ses petites fleurs sont très appréciées des abeilles.

Toute la plante a des vertus médicinales chaudes (en plus des propriétés gustatives).

Propriétés : antiseptique (en interne, désinfecte les intestins), antimycosique, cicatriser, désinfecter des plaies (on dit qu’elle est vulnéraire). Pour les inflammations au niveau de la gorge (+ extinctions de voix, …) ou bronchite ou asthme chronique (c’est une plante chaude qui va assécher les bronches).

On peut la prendre en infusion de feuilles fraîches, 25 gr par litre d’eau.


Img

Pour vos infusions, utilisez la plante fraîche, plus puissante fraîche que sèche. Bien lavée.

La racine a un goût exceptionnel de raifort, de radis noir, bien piquante. On peut faire dégorger la racine avec du sel si trop piquant. On peut en faire des pâtes avec de l’huile, pour tartiner. Ou râpée dans une poëlée de champignons. On récolte les racines en automne, quand toute la force de la plante est redescendue sous la terre.

La tige centrale a un petit goût sucré, pas désagréable. On la pèle et on la croque au printemps.

Plante abondante en général, presque invasive comme l’ail des ours. Donc, prendre quelques racines ne lui portera pas préjudice.

On peut faire de la moutarde avec ses graines (les mixer avec de l’huile de tournesol, un peu d’acidité, sel, poivre, un peu de miel).

C’est une graine très dure, donc bien mixer.

Goût piquant de wasabi.

José Titeux, célèbre chroniqueur dans les années 70 à la RTBF Namur, dit d’elle qu’elle est antiscorbutique (pour éviter les carences en vitamine C). Elle fortifie les gencives et raffermit les dents.

Vous voyez qu’une petite plante, à la limite insignifiante, peut se révéler précieuse pour le genre humain…

La semaine prochaine, on quittera les effluves d’ail et je vous parlerai d’une tout autre plante, … non, je ne vous dis rien et laisse planer le mystèèèèère …

Récoltez bien, récoltez malin !

Retrouvez les petites plantes chaque semaine sur votre petite radio.be. A bientôt !

Img
Aurore

La chélidoine

Img
02 - La chélidoine
Plus d'info ...
Aurore
06-10-2022
Je sais, je sais, vous vous attendiez à ce que je commence par la lettre A comme " achillée ". Mais je commencerai par cette plante qui s’appelle la chélidoine.

Quand j’étais enfant, je parcourais les sentiers de mon village avec ma meilleure amie. C’est elle qui m’avait appris que cette plante aux fleurs jaunes pouvait faire disparaître les verrues. Et là, ça a été mon premier coup de cœur pour le végétal. Une plante qui guérit … C’était magique pour moi !

C’est une de ces mauvaises herbes vivaces typiques que l’on rencontre aux abords de nos maisons, dans nos sentiers, parmi les pierres. Vous trouverez une photo de cette plante sur le site de laptiteradio.be.


Img

Si je vous en parle aujourd’hui, c’est qu’elle a été utilisée pour lutter contre de nombreuses maladies comme la goutte, les calculs rénaux, les fièvres, les maladies du foie et bien d’autres. En usage interne. Plante puissante que je préconise en usage externe cependant. En effet, quand on coupe une tige de cette plante, on peut appliquer à l’endroit précis de la verrue - ou le cor ou le durillon - quelques gouttes de ce latex jaune-orange, très amer qui en sort. Faites-le en deux ou trois fois par jour pendant 3 jours. Mais soyez précis lors de l’application, pas à côté sur de la peau saine. Vous risquez de brûler l’endroit, c’est corrosif ! Et ça tache les tissus aussi, faites attention lors de la manipulation.

En fouillant dans mes livres, j’ai appris que Maurice Mességué, auteur de livres reconnus sur les plantes, aussi élu maire de Fleurance en France dans les années 70, la considère aussi comme son herbe fétiche.

Selon la légende, " elle fait pleurer l’homme qui va mourir et chanter celui qui va guérir ".

Il apparaît que son suc, dilué dans l’eau, est aussi employé en collyre et soigne très bien la conjonctivite.

Mais il ne faut surtout pas la manger. Les animaux le savent bien et n’y touchent pas. A bientôt !

Img
Aurore

L' ail

Img
03 - L' ail
Plus d'info ...
Aurore
30-09-2022
Bonjour les amoureux de nature !

Pour parler de ces plantes, je dirais … que certains les adoooorent et que d’autres … les détestent.

Quelles sont ces plantes aux avis si partagés ?

Vous avez deviné ? Bon alors je vous aide :

Les Grecs l’appelaient " la rose puante " car elle ressemble à une rose quand on l’a dans la main, l’allium sativum, l’autre s’appelle l’allium ursinum (ursinum comme ours), c’est …

… l’ail potager et l’ail des ours, sa petite variante, famille des Liliacées ou Alliacées. Pourquoi je vous en parle aujourd’hui ? Parce que ce sont des plantes aux multiples vertus, toutes les deux.


Img

Quand on remonte un peu le courant de l’Histoire, on se rend compte que l’ail figurait déjà au menu des bâtisseurs de pyramides dans l’ancienne Egypte pour leur donner force et protection contre les épidémies.

En Grèce, même si on vantait les mérites de l’ail tout autant, ceux qui en avaient mangé ne pouvaient pas entrer dans les temples, c’est dire …

On sait maintenant que ces plantes contiennent des acides aminés soufrés, ce qui permet au foie de mieux détoxifier les matières cancéreuses notamment.

L’ail potager est une plante bulbeuse de 30 à 90 cm de haut. Le bulbe est en réalité un ensemble de caïeux, qu’on appelle aussi gousses.

Utilisé surtout en cuisine comme condiment de nos jours, alors qu’autrefois, l’ail était considéré comme un légume à part entière. J’imagine même pas l’odeur de cuisine dans les chaumières !

En Gascogne, c’est Maurice Mességué qui le dit, on baptisait les enfants en leur frottant une gousse d’ail sur la langue et on y ajoutait une goutte d’Armagnac !

J’aurais bien aimé recevoir ça pour mon baptême …

Outre ses qualités vermifuges et fortifiantes (croquer une gousse d’ail tous les matins est bénéfique), on sait aujourd’hui qu’il est laxatif, antiseptique, diurétique, bactéricide, expectorant, fébrifuge, hypotenseur (fait baisser la tension), fait baisser le taux de cholestérol, active les défenses immunitaires, fait évacuer la bile, donc protège le système cardiovasculaire en général.



Les paysans d’autrefois prenaient une gousse pelée comme suppositoire avant de se coucher. C’était un excellent remède en cas de début de fièvre ou d’infection. A essayer peut-être pour les plus hardis d’entre vous…

Un litre de vinaigre d’alcool avec 6 gousses d’ail pilées dedans pendant 10 jours peut être utilisé comme antiseptique en externe après filtrage sur un bout d’ouate pour désinfecter les plaies.

En interne, la tisane de gousse d’ail constitue un excellent antiseptique intestinal et respiratoire (il fait du bien au poumon encombré par le mucus) et fait baisser votre tension : une gousse d’ail écrasée dans un litre d’eau frémissante, faites bouillir pendant 6 minutes, laissez infuser 3 minutes hors du feu. Buvez-en 3 tasses par jour. Peut être utilisé en préventif ou curatif.

L’ail des ours est aussi une expérience gustative assez extraordinaire, si vous souhaitez un peu changer de l’ail potager. Il est tout aussi fort en goût.


Img

L’ail des ours est une belle plante indigène de 15 à 40 cm de hauteur. Pour la petite histoire, on en a retrouvé des bulbes calcinés sur un site mésolithique. La plante a été utilisée par les Celtes et les Germains.

C’est une plante vivace typique de nos bois de feuillus humides et elle forme de vastes tapis de fleurs, d’avril à juin. C’est même assez spectaculaire et cette plante a parfois tendance à supplanter d’autres espèces. Chaque année, je fais ma petite récolte que je mets au congélateur. J’ai même planté quelques bulbes au jardin ! Pourquoi je précise « petite récolte » ? Parce que quand on récolte dans la Nature, il est bon de se souvenir qu’on doit prélever la quantité dont on a besoin, il faut, je trouve, utiliser les ressources naturelles d’une manière " raisonnée ", j’insiste vraiment sur cette philosophie de cueillette…

C’est troooop bon dans des omelettes, sur des tartines de fromage blanc, dans des soupes ou des salades ou en pesto vert … Toute la plante est comestible (ne pas confondre avec le muguet qui pousse à la même période et qui lui ressemble par ses grandes feuilles mais pas par ses fleurs ; les fleurs du muguet sont des clochettes blanches, les fleurs de l’ail des ours sont des étoiles blanches, reliées en bouquet).

Et ce qui est bien avec l’ail des ours qu’on récolte dans les bois, c’est que les propriétés de la plante n’ont pas (encore) été altérées pas la culture. C’est pourquoi on dit même (études à l’appui) que l’ail des ours est plus efficace pour combattre ces maladies que l’ail cultivé qui aurait un peu perdu de sa force originelle au travers des siècles de culture et de sélection.

Si vraiment vous êtes incommodés par l’odeur, vous pouvez croquer des grains de café, manger un brin de persil ou croquer dans une pomme. Cela fera disparaître la mauvaise haleine. Mais si toute la famille en mange autour de vous, personne ne sentira l’ail.

Petite précaution quand même : il vaut mieux éviter l’ail pour les femmes allaitantes ou si vous prenez des anti-coagulants.

Récoltez bien, récoltez malin !

Retrouvez les petites plantes chaque semaine sur votre petite radio.be. A bientôt !

Img
Aurore

L'achillée

Img
01 - L'achillée
Plus d'info ...
Aurore
22-09-2022
Bonjour les amoureux de nature !
Aujourd’hui, je vous parle de cette plante environ 60 cm de haut, aux petites fleurs blanches et au feuillage qui reste bien vert toute l’année. Vous en avez sûrement au jardin. Elle aime les sols compactés, tondus.

Il y a beaucoup de choses à dire sur l’achillée millefeuille.
Img

Pourquoi " achillée " ? Cette appellation vient du prénom Achille, le guerrier grec. Ce serait lui qui aurait employé le premier cette plante pour soigner ses soldats lors de la guerre de Troie.

On appelle cette plante d’ailleurs " herbe aux coupures ", " herbe aux charpentiers ", herbe aux militaires (retrouvée dans les trousses de premiers soins de certains soldats lors de la première guerre mondiale)… ou encore " sourcil de Vénus ", on va voir pourquoi c’est une plante dédiée aussi aux problèmes féminins.

Pourquoi " millefeuille " ? Parce que quand on observe une feuille d’achillée, on se rend compte qu’elle est tellement découpée qu’on dirait qu’elle se compose de plein de petites feuilles, alors qu’il ne s’agit que d’une feuille.

Elle fait partie de la grrrande famille des Astéracées (on disait avant les Composées), comme la marguerite ou encore la tanaisie.

C’est une plante qui fait partie des herbes de la Saint-Jean comme le millepertuis.

Les fleurs sont majoritairement blanches, parfois rosées en montagne.

Comme la tanaisie, l’achillée est aussi aromatique et a une odeur un peu camphrée. Essayez-là, froissez-la entre vos doigts.

Elle pousse très bien partout, principalement dans tout l’hémisphère Nord mais on l’a retrouvée il y a environ 50.000 ans dans une tombe néanderthalienne, dans la grotte de Shanidar en Irak. Quelques fleurs avaient été déposées dans cette tombe.

Les sorcières utilisaient aussi les tiges de cette plante pour jeter des sorts, c’était le " hochet de diable ".

En Angleterre au siècle dernier, les jeunes filles déposaient un petit coussin rempli d’achillée pour avoir la révélation pendant la nuit de qui allait être leur fiancé. Romantique, non ?



On en vient maintenant si vous le voulez bien aux nombreuses qualités de cette plante :

Elle est décongestionnante et vulnéraire (càd qu’elle soigne les blessures) (hémorroïdes, jambes lourdes, varices, petites coupures) en usage externe. On fait une décoction de 60gr de sommités fleuries (sommet de la plante) 6 minutes à frémir dans l’eau bouillante. On utilise des compresses pour laver les plaies, une fois que c’est refroidi.

Antiseptique, hémostatique : le simple jus de la plante qu’on malaxe entre les doigts aide à stopper les saignements (c’est même spectaculaire, elle est très astringente).

Tonique amère (on l’utilisait avant l’apparition du houblon pour aromatiser la bière). Miam, ça devait être goûtu …Ici, on peut la prendre en infusion de plante sèche pour les ballonnements ou le manque d’appétit (30 gr de plante sèche dans 1 l d’eau).

Régulateur hormonal (agit aussi bien en cas d’absence de règles pour les provoquer ou dans le cas contraire, pour les réguler si trop abondantes)

Diurétique et dépurative, elle purifie le sang. En simples infusions de 30 à 40gr de sommités fleuries par litre d’eau, on en boit 1 à 3 tasses par jour.

Diaphorétique (favorise la transpiration, donc vous pensez directement qu’elle soigne la fièvre … et vous avez raison).


Img

Mais la plante est aussi très bonne à utiliser en cuisine (quoi qu’un peu amère) : j’ai déjà mis de jeunes feuilles d’achillée sur des quiches, c’est bon et visuellement, c’est beau !

Vivace, elle fleurit du printemps à l’automne et représente une belle piste d’atterrissage pour beaucoup d’insectes car ses fleurs sont justement très rapprochées les unes des autres, ce qui favorise la pollinisation (open bar) et permet aux insectes de ne pas devoir courir de fleurs en fleurs.

Elle supporte bien la fauche (les moutons aiment bien son fourrage) et supporte bien le piétinement (elle se propage par rhizome souterrain) et est bénéfique à la plupart des légumes dans le jardin. Et effectivement, cette année, j’ai remarqué que le pourpier doré que j’avais semé tout contre elle a bien donné.

J’adore le pourpier mais ça, c’est une autre histoire …

Récoltez bien, récoltez malin !

Retrouvez les petites plantes chaque semaine sur votre petite radio.be. A bientôt !